Fabrication de macérat huileux à chaud ou à froid

Mis à jour : 19 nov. 2020

Les macérats huileux existent depuis l'antiquité et sont utilisés aussi bien en usage externe que dans l’alimentation. Un des plus connus et des plus anciens est l’huile de millepertuis dont on retrouve la trace chez les Romains. Elle servait à apaiser les douleurs et les brûlures.


Le macérat huileux est une huile qui contient des extraits végétaux. Il est obtenu en infusant des plantes dans de l’huile végétale ou minérale. Ces huiles sont utiles pour les soins de la peau. On peut les employer dans des baumes, des crèmes, des savons ou dans des huiles de massage.


L’huile de support standard est l’huile de Tournesol raffinée, mais vous pouvez utiliser toutes sortes d’huiles telles que l’huile de noyau d’abricot, l’huile de pépins de raisin, l’huile d’olive et l’huile de coco, etc. Préférez-les de qualité, biologiques, vierges, de première pression à froid.


Les herbes et les racines devraient être de préférence sèches. Si vous utilisez des plantes fraîches, il faudra au préalable les sécher à l'extérieur. Car il faut éviter d’introduire de l’eau dans l’huile, ce qui pourrait l’abîmer.


La quantité de plantes dépend de la taille du récipient, mais aussi du type de plante utilisé. Elle varie entre 100 et 300 g pour 1 litre d'huile. L'extrait de plante doit généralement représenter 10 % du poids total du macérat.


On peut réaliser autant de macérat qu’il existe de plantes, vous pouvez même faire un mélange de celle-ci.


Arnica : contusions, coups, bosses, hématomes, ecchymoses, œdèmes, jambes lourdes.

Fleurs de Pâquerettes : tonique cutanée, réparatrice, tenseur, galbant le cou, buste et décolleté, re structurante et nourrissante, peau mature, peau dévitalisée.

Calendula : anti-inflammatoire puissant, cicatrisant et aseptisant, apaisant les irritations comme les gerçures, crevasses, engelures, petites plaies, feu du rasoir, psoriasis, eczéma, ulcère, plaie de lit, brûlures, coups de soleil, douleurs, démangeaisons, urticaire, piqûres d’insectes, peaux fragiles de bébé, sèchent, rugueuses, qui tiraillent, peaux réactives et normal.

Camomille (fleur) : inflammation du visage, couperose.

Carotte (racines) : excellent pour le bronzage et permet à la peau de garder son hâle , après soleil, assouplissante, régénérante et apaisante.

Laurier (feuilles) : soin de l’acné, peaux grasses. en massage et soulage les rhumatismes.

Lière grimpant : cellulite.

Mauve (fleurs) : peaux matures, peaux sèches et sensibles, couperose et adoucissant.

Millepertuis : eczéma, psoriasis, peau normale et sensible, brûlure, coup de soleil.

Romarin (feuilles) : peaux grasses, normal et mixtes, amincissant, drainant, cellulite.

Rose (fleurs) : rides, vieillissement, taches de vieillesse, peaux déshydratées, dévitalisées, desséchées, crevasses, dartres cicatrices, acné, couperose, eczéma, psoriasis.

Thé vert (feuilles) : diminue la production et le stockage des graisses, puissant anti-oxydant, cellulite

Vigne rouge (feuilles) : circulation sanguine, soin des jambes lourdes.

Etc....


Propriétés & indications des huiles et beurre végétal, préférez-les de qualité, biologiques, vierges, de première pression à froid.


Activatrice de bronzage : huile d’Avocat, huile de Monoï, huile de noyaux d’Abricots, huile de coco, huile de Roucou.

Apaisante : huile d’Amande Douce, Huile de baobab, Huile de cameline, Huile d’Inca Inchi, Huile de Jojoba, Huile de Noisette.

Anti-inflammatoire : huile de calophylle, huile d’andiroba, huile d’Inca inchi, Huile de pépins de framboise, huile d'olive.

Anti-âge préventif : huile d’argan, huile de bourrache, huile de cameline, huile de chanvre, huile de figuier de Barbarie, huile de germe de blé, Huile d’Inca inchi, Huile de noix de cajou, huile de pépins de framboise, huile de pépins de fraise, Huile de Rose Musquée.

Anti-âge curatif : huile d’avocat, huile d’argousier, huile de bourrache, huile de chanvre, huile de figuier de barbarie, huile d’onagre, huile de pépins de framboise, huile de pépins de fraise, huile de pépins de raisin, huile de Rose Musquée.

Antitaches : huile de ricin, huile de Rose Musquée..

Bonne mine : huile d’argousier, huile de noyaux d’abricot, huile de pépins de fraise.

Cicatrisante : huile d’argousier, huile de Rose Musquée, huile de macadamia.

Purifiante : huile de calophylle, huile de nigelle, huile de neem, huile de laurier.

Protection solaire : huile d’argousier, huile de sésame, huile de buriti, huile de coco.

Réparatrice : huile d’argan, huile de baobab, huile de calophylle, huile de chanvre, huile de figuier de barbarie, huile de macadamia, huile de monoi, huile de nem, huile de nigelle, huile d’olive, huile de pépins de framboise, huile de pépins de raisin, huile de ricin, huile de Rose Musquée.

Raffermissant : huile de figuier de barbarie, huile de macadamia, huile de monoï, huile de pépins de framboise, argan, onagre, bourrache, beurre de karité.

Tonique circulatoire : huile de calophylle, huile de macadamia.

Peaux normales à mixtes : huile de chanvre, huile d’Inca inchi, huile de jojoba, huile de melon, huile de noisette, huile de noyaux d’abricot, huile de Rose Musquée, huile de tournesol, huile de cameline, huile d’olive, huile d’argan, huile de nigelle, huile de coco, beurre de karité, beurre de mangue, beurre de cacao, beurre de karité, beurre de mangue.

Peaux grasses : huile de jojoba, huile de melon, huile de neem, huile de noisette, huile de nigelle, huile de baies de laurier, huile de papaye, beurre de karité, beurre de mangue.

Peaux à problèmes : huile de calophylleinophylle, huile de neem, huile de nigelle, huile de papaye, huile de jojoba, beurre de karité, beurre de mangue.

Peaux sèches : huile d’amande douce, huile d’argan, huile d’avocat, huile de cameline, huile de Camélia, huile de carthame, huile de chanvre, huile de coton, huile de germe de blé, huile de jojoba, huile de noix de cajou, huile de Rose Musquée, huile de sésame, huile de tournesol, huile d’olive, beurre de karité, beurre de mangue et beurre de cacao.

Peaux très sèches : huile d’avocat, huile de bourrache, huile de carthame, huile de germe de blé, huile d’olive, huile de Rose Musquée, huile de tournesol, huile de cameline, huile d’argan et de coco, beurre de karité, beurre de mangue et beurre de cacao.

Peaux délicates : huile d’amande douce, huile de baobab, huile de cameline, huile de coton, huile d’Inca inchi, huile de jojoba, huile de neem, huile de noyaux d’abricot, huile d’onagre, huile de cameline, huile de ricin, beurre de karité.

Peaux irritées : huile d’amande douce, huile de baobab, huile d’Inca inchi, huile de germe de blé, huile de nigelle, huile d’olive, huile de pépins de framboise, huile de pépins de raisin, huile de ricin, huile de Rose Musquée, huile de sésame, huile de pépin, huile de tournesol, huile de cameline, huile d’argan, de cassis, huile de chanvre, huile de macadamia, huile de melon, beurre de karité.

Peaux couperosées : huile de calophylle, huile de germe de blé, huile de macadamia.

Peaux matures : huile d’argan, huile de bourrache, huile de chanvre, huile d’onagre, huile de pépins de framboise, huile de Rose Musquée, huile de cameline, huile de son de riz, huile d’olive, huile d’argousier, huile d’avocat, huile de figue de Barbarie, beurre de karité, huile de germe de blé, beurre de mangue, beurre de cacao.

Vergetures : huile d’avocat, huile de bourrache, huile d’Inca inchi, huile de germe de blé, huile de Rose Musquée.


Le macérat se garde la durée de vie de l’huile choisie, pour les méthodes à chaud préférer des huiles comme olive, coco, etc. Qui ont une tolérance à la chaleur plus élevée.


Il est préférable de remplir de plantes le récipient seulement à moitié afin de donner à l'huile assez d'espace et pour permettre aux plantes d'augmenter un peu de volume. Prenez soin d’utiliser des ustensiles stériles pour éviter de contaminer le macérat avec des bactéries.Préparer et désinfecter le matériel ainsi que l’espace de travail avec de l’alcool minimum 70 %.

Il existe deux méthodes pour réaliser un macérat, la méthode à froid qui dure entre 3 et 6 semaines et la méthode à chaud qui dure environ 2 heures ou 3 jours. Il est possible de cumuler les deux méthodes afin d’extraire le plus d’actifs possibles.



La méthode à froid

Cette méthode est la plus douce puisqu’il n’y a pas de montée en température et donc aucun risque de détruire certains actifs de l’huile et de la plante. Cette méthode convient tout particulièrement pour certaines parties fragiles des plantes comme des fleurs.

Ingrédients

Plantes de votre choix (fleurs, feuilles, racines ou fruits)

Huile végétale de votre choix

Pot en verre avec un couvercle pour la macération

Filtre à café ou un tissu

Pot pour le filtrage

Petit entonnoir

Bouteille de verre teintée pour conserver le macérat


Préparation


  • Remplissez le pot en verre stérile avec les plantes jusqu'à la moitié.

  • Versez l’huile végétale de votre choix dans le pot jusqu’à recouvrir les plantes.

  • Fermez le pot et placez-le dans un endroit chaud et ensoleillé.(tout particulièrement pour les fleurs)

  • Laissez reposer entre 3 et 6 semaines en secouant de temps en temps le pot.

  • Lorsque le macérat est prêt, vous pouvez le filtrer dans un récipient stérile, à l’aide d’un petit entonnoir, utilisez un filtre à café ou un tissu.

  • Le processus peut prendre plusieurs heures.

  • Bien presser les plantes

  • Notez sur l’étiquette de la bouteille son contenu ainsi que la date.

  • Conserver dans le noir ou dans une bouteille foncé.


La méthode à chaud


Cette méthode convient tout à fait pour toutes les parties dures des plantes telles que les racines. Vous pouvez l'employer également lorsque vous êtes pressés à condition de ne pas utiliser une huile fragile.


Ingrédients

Plantes de votre choix (fleurs, feuilles, racines ou fruits)

Huile végétale de votre choix

Pot en verre avec un couvercle pour la macération

Chaudron assez profond pour y mettre le pot

Filtre à café ou tissu

Pot pour le filtrage

Petit entonnoir

Une bouteille teintée en verre pour conserver le macérat


Préparation


  • Remplissez le pot en verre stérile avec les parties des plantes jusqu'à la moitié.

  • Versez l’huile végétale de votre choix dans le pot jusqu’à recouvrir les plantes.

  • Ajouter l’eau dans la casserole et porter à ébullition.

  • Réduire le feu au plus bas.

  • Déposer le pot sans couvercle au fond de la casserole afin de créer un bain-marie, il important que l’eau soit environ à 4 cm du bord pour éviter d'avoir de l'eau l’intérieur du pot pour éviter les bactéries et le rancissement.

  • Chauffer environ 1 heure au minimum pour un maximum de 3 heures.

  • L’eau ne doit pas bouillir.

  • Puis retirer le bain-marie du feu et le laisser reposer pendant encore une heure dans l’eau chaude.

  • Lorsque le macérat est prêt, vous pouvez le filtrer dans un récipient stérile, à l’aide d’un petit entonnoir, utilisez un filtre à café ou un tissu.

  • Le processus peut prendre plusieurs heures

  • Bien presser les plantes

  • Notez sur l’étiquette de la bouteille son contenu ainsi que la date.

  • Conserver dans le noir ou dans une bouteille foncé.


Méthode à chaud en yaourtière


  Cette méthode convient pour toutes les parties de la plante, rapide prend seulement 3 jours et vous pouvez si vous le désirer filtrer à tous les jours une fois refroidis, et renouveler les plantes.


Ingrédients

Plantes de votre choix (fleurs, feuilles, racines ou fruits)

Huile végétale de votre choix

Pot de yaourt en verre avec un couvercle pour la macération

Filtre à café ou un tissu

Pot pour le filtrage

Petit entonnoir

Bouteille de verre teintée pour conserver le macérat


Préparation

  • Remplir les petits pots de la yaourtière avec l'huile et les plantes ou si vous avez une yaourtière à un pot, prendre le pot de votre choix.

  • Fermer hermétiquement les pots.

  • Mettre en marche pour la nuit ne pas mettre d'eau dans la yaourtière

  • Le lendemain débrancher la yaourtière et ouvrir le couvercle et laisser refroidir

  • Recommencer l'opération encore deux fois (vous pouvez filtrer et mettre de nouvelles plantes.).

  • Lorsque le macérat est prêt, vous pouvez le filtrer dans un récipient stérile, à l’aide d’un petit entonnoir, utilisez un filtre à café ou un tissu.

  • Le processus peut prendre plusieurs heures

  • Bien presser les plantes

  • Notez sur l’étiquette de la bouteille son contenu ainsi que la date.

  • Conserver dans le noir ou dans une bouteille foncé.


Méthode à chaud à la mijoteuse


Cette méthode convient tout à fait pour toutes les parties dures des plantes telles que les racines. Vous pouvez l'employer également lorsque vous êtes pressés à condition de ne pas utiliser une huile fragile.


Ingrédients

Plantes de votre choix (fleurs, feuilles, racines ou fruits)

Huile végétale de votre choix

Pot de verre avec un couvercle pour la macération

Filtre à café ou un tissu

Pot pour le filtrage

Petit entonnoir

Bouteille de verre teintée pour conserver le macérat


Préparation


  • Remplissez le pot en verre stérile avec les parties des plantes jusqu'à la moitié.

  • Versez l’huile végétale de votre choix dans le pot jusqu’à recouvrir les plantes.

  • Ajouter de l’eau bouillante dans la mijoteuse et ouvrir à low

  • Déposer le pot sans couvercle au fond de la casserole afin de créer un bain-marie, il important que l’eau soit environ à 4 cm du bord pour éviter d'avoir de l'eau l’intérieur du pot pour éviter les bactéries et le rancissement.

  • Chauffer 3 heures.

  • L’eau ne doit pas bouillir.

  • Puis fermer la mijoteuse et laisser refroidir.

  • Lorsque le macérat est prêt, vous pouvez le filtrer dans un récipient stérile, à l’aide d’un petit entonnoir, utilisez un filtre à café ou un tissu.

  • Le processus peut prendre plusieurs heures

  • Bien presser les plantes

  • Notez sur l’étiquette de la bouteille son contenu ainsi que la date.

  • Conserver dans le noir ou dans une bouteille foncé.


Vous comprendrez qu'il y a à d'autres méthodes pour fabriquer le macérat, ici j'ai essayé de vous mettre les méthodes les plus simples.




Le contenu de l'article est à titre d'information et ne sert pas de conseils médicaux personnels. Demander l'avis de votre médecin ou d'un autre professionnel de la santé pour votre condition médicale. Ne jamais ignorer un avis médical et il vous appartient de faire vos propres recherches pour approfondir certaines lectures que vous avez lues sur ce site.

155 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout